L’e-cigarette et les règles de consommation

La consommation et la vente de cigarette électronique sont désormais assimilées à celui de la cigarette classique. Et même pour la publicité ou la vente en ligne, son marché se voit beaucoup plus réduit en raison des régulations.

La cigarette électronique est-elle réellement moins risquée ?

Selon les recherches, un fumeur a une chance sur deux de mourir du tabac. En ce qui concerne la cigarette électronique, aucune statistique précise n’a encore été mentionnée, mais ce qui est sûr c’est que sa consommation comporte moins de risques que sa version classique. Pour autant, l’e-cigarette ne contribue en aucun point à normaliser le tabac. Un fait qui différencie la nouvelle cigarette à son homologue classique est le dosage de nicotine que l’on peut calculer, régler et diminuer au fil du temps. Une préséance majeure d’autant plus que la nicotine est l’élément principal rendant dépendant au tabac.

Le vapotage dans les lieux publics

Tout comme la cigarette ordinaire, l’utilisation de la cigarette électronique est désormais régulée par des lois et ces restrictions sont grandement similaires à ceux appliqués pour la cigarette conventionnelle. Votée en 2016, la loi stipule qu’il est désormais interdit d’user de sa e-cigarette à l’intérieur des lieux de travail fermés et couverts à usage collectif tout comme moyens de transport collectifs fermés incluant bus, train, métro … Mais en principe, il n’est pas interdit de vapoter dans les lieux ouverts au public comme les restaurants et les bars. Cependant, les responsables des lieux restent libres d’instaurer l’interdiction dans leurs locaux. Dans le même sens, les lieux de travail en extérieur ne sont pas non plus concernés par l’interdiction. De plus, à défaut d’interdiction, vapoter seul dans son bureau individuel n’est pas non plus expressément prohibé mentionné par la loi.

La vente et la publicité de la cigarette électronique

Comme la propagande ou la publicité directe ou indirecte en faveur du tabac sont interdites, la loi de 2016 implique aussi une régulation des ventes de cigarette électronique pour des raisons de santé publique. Il est désormais interdit pour les professionnels de la cigarette électronique de communiqué sur leurs produits au grand public au même titre que la cigarette classique.

Concernant la vente de cigarette électronique, elle est interdite au moins de 16 ans. La raison est que malgré le fait que la cigarette électronique aide à l’abandon du tabac, d’une manière ou d’une autre, elle favorise l’initiation des jeunes au tabagisme.

Les réglementations sur la cigarette électronique sont nombreuses. Si vous êtes un professionnel, il est donc nécessaire de se renseigner sur les nouvelles réglementations.

Auteur de l’article : Pet-iz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *